A+ A A-

CONSEIL DES DROITS DE L’HOMME : LE TOGO PARTAGE SON EXPERIENCE DU DEVELOPPEMENT A LA BASE.

En marge des travaux de la 36è session du Conseil des droits de l’homme qui se déroule du 11 au 29 septembre à Genève (SUISSE), le Togo partagera avec la communauté internationale ses acquis en matière de développement inclusif. Ce sera au cours d’un évènement parallèle prévu en fin de matinée de ce 14 septembre, au Palais des Nations.

 

En septembre 2015, lors de l’adoption des objectifs de développement durable (ODD) , les pays membres des Nations Unies ont désigné le Togo comme l’un des deux pays pilotes pour l’expérimentation de la nouvelle approche en matière de planification du développement durable. De fait, avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), le pays a entrepris plusieurs activités en vue de l’intégration, de manière globale et coordonnée, des ODD dans sa stratégie et politique de développement en mettant un accent particulier sur les populations à la base, c’est-à-dire les couches les plus vulnérables. Ceci à travers le Programme national de renforcement des capacités et de modernisation de l’Etat pour la période 2015-2019, ayant pour vocation de s’attaquer aux causes structurelles de la pauvreté et des inégalités. Son approche, fondée sur les concepts de développement à la base et d’inclusion, vise à contribuer significativement à l’atteinte des ODD et ne laisser personne derrière. C’est elle qui sera mise au débat ce 14 septembre en marge du Conseil des Droits de l’Homme. 

HAUT NIVEAU.

Pour le gouvernement togolais, l’objectif de cette initiative est de partager avec la communauté internationale l’approche du Togo pour un développement inclusif et durable à travers le concept du développement à la base. Il s’agit de mettre en lumière les mécanismes établis par le pays avec le soutien du PNUD dans sa mise en œuvre des ODD tout en montrant que le concept de développement à la base traduit en action sur le terrain de l’ODD de base de « ne laisser personne derrière », tout en renforçant les droits humains. Les officiels togolais devront également illustrer la contribution de leur approche à la mise en œuvre des droits humains, y compris le droit au développement pour tous. Et mettre en  évidence les défis ou les obstacles relevés par le panel afin d’établir un dialogue constructif  avec les partenaires. 

Le panel qui animera l’évènement est composé entre autres de Mme Victoire DOGBE, ministre du développement à la base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, Mme Nakpa POLO, secrétaire d’Etat aux droits de l’homme, ou encore de Mme Khardiata Lo NDIAYE, représentante résidente du PNUD au Togo etc. Mme Rosemary McCARNEY, ambassadeur et représentant permanent de la Mission permanente du Canada auprès de l’ONUG et des autres organisations internationales à Genève assurera la modération. 

 

 

Last modified onmercredi, 13 septembre 2017 12:53